Sur les traces du Traité de Maastricht

Ce n’est peut-être pas le centre officiel de l’Europe, mais Maastricht est un axe important incontournable. Non seulement par sa situation, lieu de rencontre entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud, mais également par son importance historique, lieu où l’Europe a changé pour de bon avec la signature du Traité européen en 1992. Bien que la signature elle-même ait eu lieu au siège du Gouvernement, en périphérie de la ville, vous découvrirez un certain nombre d'endroits dans la ville qui rappellent ce moment historique. Nous avons rassemblé pour vous ces lieux spéciaux remplis d’histoire en un itinéraire de promenade.

À savoir avant de commencer l’itinéraire...

Pourquoi le sommet européen de 1991 a-t-il eu lieu à Maastricht ? Comment se sont passées les négociations ? Quelles en sont les traces sur la ville de Maastricht ? Vous trouverez toutes les réponses, ainsi que des anecdotes et faits historiques au « Studio Europa Maastricht ». C’est le centre d’expertise par excellence de la ville qui met en œuvre le programme « Maastricht Working on Europe » tout au long de l'année avec toutes sortes d'activités, de recherches et d'expositions. Cet itinéraire a été développé en collaboration avec Studio Europa Maastricht. Pour plus d'informations sur le traité, rendez-vous sur www.studioeuropamaastricht.nl.

Vous souhaitez découvrir des histoires et anecdotes personnelles des habitants ou de personnes impliquées dans le sommet européen en 1991 ? Visitez le site de Mestreech 1992. Il s’agit également d’une initiative du Studio Europa Maastricht.


Conseil :

Les endroits qui rappellent le Traité de Maastricht sont répartis à travers la ville et en périphérie. Notre conseil ? Suivez cet itinéraire à vélo. Louez un vélo OV à la station de vélos partagés Arriva (deelfietsen). Vous les trouverez dans les parkings spéciaux à différents endroits de la ville.


Bon à savoir :

En 2018, la Commission européenne a attribué le label du patrimoine européen au Traité de Maastricht en raison de sa grande importante pour l’histoire, l’intégration et l’identité de l’Europe.

Studio Europa Maastricht est l'aboutissement du label du patrimoine européen obtenu en 2018 pour le traité de Maastricht.

Nouvelles mondiales et fumée blanche

Le Gouvernement aan de Maas est le lieu où les 9 et 10 décembre, douze dirigeants européens se sont réunis pour de longues négociations lors du sommet de la zone euro. Ce n’est pas pour rien qu'il a été choisi comme point de départ de l’itinéraire. Les négociations ont duré deux jours complets, mais un accord a finalement été trouvé, entre autres sur la création de l'UE et l'introduction d'une monnaie européenne commune : l'euro. La signature officielle du traité historique a eu lieu deux mois plus tard, le 7 février 1992, dans la salle d'État du Gouvernement par les ministres des Affaires étrangères et des Finances des 12 pays participants. Le bâtiment du Gouvernement vaut le détour. Il est situé sur une sorte d’île sur la Meuse entourée d’un jardin rempli d'œuvres d’art où il est agréable de se promener. À l’intérieur, il est possible de consulter l’une des deux copies officielles néerlandaises du Traité. Vous pouvez également réserver des visites guidées et y découvrir une exposition spéciale sur le contexte et l'impact du traité de Maastricht. Visitez le site de la Province du Limbourg pour plus d’informations.


Bon à savoir :

« All eyes on Maastricht » : pendant le sommet européen, tous les regards étaient rivés sur Maastricht, pour suivre l’actualité de près. Plus de 2000 journalistes rapportaient les nouvelles depuis le MECC de Maastricht, près du Gouvernement aan de Maas, qui a servi de centre de presse.
 

Étoiles, pierres et architecture urbaine

En sortant du Gouvernement et en entrant dans la ville, vous trouverez le monument « Stars of Europe » au rond-point de l'avenue Céramique. Ce monument a été révélé en 2002 pour marquer le 10e anniversaire du traité de Maastricht. Les 12 étoiles du dessus symbolisent les États membres fondateurs de l’UE en 1992. Les 23 étoiles du dessous représentent les nouveaux et futurs États membres. L’architecte Ruby van den Munckhof a donné vie à l'idée de l’artiste Maura Biava. Sur chaque étoile figure une citation qui correspond à l'idéologie de l'Europe. Un peu plus loin, dans le quartier Céramique, la Plein 1992 est un autre lieu qui respire l’Europe. La place a été construite en 1992 en hommage au Traité de Maastricht. Les pavés sont munis des plaques de bronze qui arborent le symbole de l'euro et l'année 1992. La conception est signée par l’architecte Jo Coenen. La place est située entre le centre historique de la ville et le quartier Céramique, plus récent et contemporain, également connu pour être le quartier architectural de la ville. L’ancien et le nouveau Maastricht se rencontrent sur cette place centrale : bibliothèque municipale, architecture, bon café, et depuis le Hoge Brug, une magnifique vue sur la ville.


Bon à savoir :

« Whatever kind of European you are, whatever kind of Europe you wish, remember the past while shaping the future. » C'est ce qu'a déclaré Hans van den Broek, ancien ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas et que l’on retrouve sur l’une des « Stars of Europe ». C'est un bon exemple qui montre à quel point le concept d'Europe est encore d'actualité de nos jours.

Tous les pays européens, avec une bière à la main

Vous voulez profiter de la vue sur la Meuse depuis le Hoge Brug ? Traversez le pont en direction du parc de la ville et suivez l’itinéraire en direction de Onze Lieve Vrouweplein, puis continuez vers le Vrijthof. Les négociations officielles se sont peut-être déroulées principalement sur la rive orientale de la Meuse, mais on pouvait ressentir à travers toute la ville que quelque chose de spécial se déroulait. Et ce jusque dans les bars. Par exemple, pendant le sommet, 12 cafés de Maastricht ont chacun adopté un État membre de la Communauté européenne. Le plus ancien bar de Maastricht situé sur le Vrijthof, le Café In Den Ouden Vogelstruys a été rebaptisé « Salon de séjour de François M » en l'honneur de la France et de son président de l'époque, François Mitterrand.

Terras Onze Lieve Vrouw Plein Maastricht In den Ouden Vogelstruys Vrijthof Maastricht


Bon à savoir :

Toute personne du nom de Frans ou un dérivé de celui-ci qui se rendait au In Den Ouden Vogelstruys pendant le sommet européen recevait une aubade de la part du personnel du café.

Continuez votre itinéraire à travers la ville en direction de l’hôtel de ville sur le Markt. Le 9 décembre 1991, le premier jour du sommet, un grand dîner y a été organisé pour les chefs de gouvernement et les ministres. Dans les couloirs, les négociations se sont poursuivies dans la soirée.

Payer en euros sur le Markt

Où avez-vous utilisé vos premiers euros ? Beaucoup s’en souviennent encore : la nuit du passage de l’an 2001 à l’an 2002, les premiers billets en euros sont officiellement entrés en circulation. Gerrit Zalm, ministre des Finances des Pays-Bas de l'époque, s'est rendu à Maastricht en cette nuit du Nouvel An, spécialement pour l'occasion, afin de retirer les premiers billets de banque à un distributeur automatique sur le Markt.

Acte de naissance gravé dans la marne

Pour le dernier lieu à visiter, il vous faudra sortir de la ville, mais vous vous trouvez alors dans l'un des plus beaux endroits de la périphérie de Maastricht, entre les collines, dans un écrin de verdure. Ce lieu est empli d’histoire et a une allure très internationale. Le charme du sud ! Ce n’est pas pour rien que la Reine Beatrix a choisi le Château Neercanne comme lieu pour son déjeuner du 9 décembre pour les chefs de gouvernement et le chef de l'État français. La Reine y a adressé aux dirigeants des paroles encourageantes sur l'unification et l'introduction d'une monnaie européenne commune. Ils ont mangé, bu et profité du bon temps ensemble.

Chateau Neercanne Apostelhoeve Maastricht Chateau Neercanne Apostelhoeve Maastricht


Bon à savoir :

Dans la carrière de marne située près du château, la reine et les dirigeants européens ont apposé leur signature sur le mur de marne. Ce tableau est considéré comme l’acte de naissance de l'euro.