Frites, friandises et flânerie

Oufti ! Saviez-vous que lors d'une visite à Maastricht, vous tomberez sur pas mal d’endroits qui vous feront penser à la Belgique, des endroits où ce lien particulier qui nous unis à ce pays a laissé sa marque dans un passé lointain et où des délices belges viennent enrichir le menu ? Et qui de mieux que notre guide belge, Viviane, pour vous faire découvrir tous ces endroits ! Cela vous dit de faire un petit bout de chemin en sa compagnie ?

« Aussi longtemps que vont mes souvenirs, nous traversions la frontière pour aller faire nos courses à Maastricht. Je suis née à Riemst, juste de l'autre côté de la frontière, non loin de Maastricht, et j'ai passé ma jeunesse à Tongres. Je garde de très bons souvenirs de nos passages à Maastricht, notamment des visites aux marchés hebdomadaires que je faisais avec ma grand-mère. Ces marchés hebdomadaires sont d’ailleurs toujours les grands favoris de nombreux Belges. Toutes ces variétés de produits qui y sont proposés, l’ambiance conviviale et bon vivant qui y règne et les sympathiques terrasses qui entourent la place du marché... les Belges ont vraiment l’impression d’être « à la maison ».

La Belgique, ce voisin bien connu

Et il n’y a rien d’étonnant à cela. Après tout, cette partie des Pays-Bas a failli appartenir à la Belgique. Pendant une époque, il en a même été ainsi. Pour ce petit morceau d’histoire, la place du Vrijthof est l’endroit tout indiqué. Car d’un point de vue religieux, c’est ici qu’est né ce lien qui unit la Belgique à Maastricht, avec la venue de Saint Servais de Tongres, le premier évêque de Maastricht. À l'époque, Maastricht appartenait clairement à la Bourgogne et au diocèse de Liège et non aux Pays-Bas. La petite plateforme De Perroen sur le Vrijthof est là pour nous le rappeler. Des perrons, vous en trouvez dans plusieurs des villes qui ont appartenu à la Principauté de Liège, notamment Verviers et Tongres, et donc aussi à Maastricht. À cette époque, tout indiquait que Maastricht était beaucoup plus orientée vers le sud que vers le nord, donc les Pays-Bas. En 1830, les Belges ont déclaré leur indépendance et lorsqu'en 1839, la frontière a dû être déterminée, c'est le général Dibbets qui, au dernier moment, a empêché que la ville de Maastricht ne soit rattachée à la Belgique. Il a fait en sorte que Maastricht fasse partie des Pays-Bas et ce, au plus grand mécontentement de la plupart des habitants de Maastricht qui n’avaient aucun atome crochu avec la Hollande et se sentaient beaucoup plus proches de la Belgique. Voilà qui explique peut-être pourquoi, de nos jours, nous considérons toujours la Belgique comme notre meilleur voisin. Et nous nous comprenons peut-être un peu mieux...

Douceurs irrésistibles

Maastricht est parvenue à conserver un certain nombre de coutumes et recettes typiquement belges. Bon nombre de boulangers savent, par exemple, préparer leurs douceurs et pâtisseries de la manière délicieuse et raffinée dont les Belges raffolent. Citons notamment les boulangeries Patisserie Royale dans le quartier de Wyck, Bakkerij Souren dans le centre-ville ou Bakkerij Hermans dans la Zakstraat, juste en dehors du centre. Même les tartes « ordinaires » y sont plus légères et plus raffinées. Et il en va de même pour le chocolat. Ici à Maastricht, nous ne parlons pas de chocolat ou de pralines, mais de « friandises ». Entrez dans le magasin Chocolatier Friandises de Wyck et vous comprendrez (et sentirez !) ce que je veux dire. Ici, les touristes néerlandais de passage à Maastricht goûtent et sentent vraiment qu’ils se trouvent dans la ville la plus au sud des Pays-Bas !

La Belgique dans votre assiette, et dans votre bière

Ce petit côté belge est également bien présent sur les menus et les cartes de bières des cafés et brasseries de la ville. Vous y trouverez pas mal de délices typiquement belges. Allez jeter un petit coup d’œil dans les bars à bières De Gouverneur près du Markt, Cafe Falstaff sur la place St. Amorsplein et De Poshoorn dans le quartier de Wyck, pour ne citer que quelques exemples. Vous ne saurez vraiment pas quoi choisir quand vous verrez la carte de bières spéciales (et donc belges également) ! Absolument délicieux pour accompagner des plats comme la carbonade flamande, par exemple, ou une bouchée à la reine, comme repas de midi (à Maastricht, les habitants appellent cela un « Videeke »). Croquettes de crevettes, savoureux steak à la sauce béarnaise avec une bonne portion de frites belges (bien sûr, avec de la mayonnaise belge)... pour ce genre de plats, rendez-vous au Café Sjiek (leur spécialité est la zuurvlees, plat de viande typique de la région) ou chez Pieke Potloed (pour une bonne carbonade flamande ou des boulets à la liégeoise). Sans oublier le Restaurant Witloof où le menu (en flamand et en wallon) regorge de délices belges (notamment des chicons gratinés au jambon et au fromage) mais aussi d’excellentes bières belges. Ces influences belges, vous pourrez les goûter dans de nombreux endroits.

Bien nippé, bien fringué

Et si vous n’avez pas encore eu l’occasion de les goûter, ces influences vous pourrez également les voir... au niveau de la mode. Tout y est un rien différent, beaucoup plus en phase avec le sud, le style de la Belgique, de la France et de l’Italie. Promenez-vous le long des vitrines de l’élégant quartier Stokstraatkwartier. Vous y trouverez des boutiques de plusieurs maisons de mode belges de luxe, comme Natan et Essentiel Antwerp. Mais cette élégance, vous la verrez également dans les rues. Se mettre sur son trente et un avant de sortir, c'est une façon de vivre pour les habitants de Maastricht. Prêt(e) pour un moment de flânerie ? Sachez-le, Maastricht est la seule ville aux Pays-Bas où vous pourrez véritablement flâner. Ici, les gens se regardent beaucoup plus, ils se remarquent. Ils ne disent probablement rien à ce sujet, mais ils voient tout. Ce souci de l’apparence, c’est aussi typiquement belge. Et donc, maastrichtois également. »

Qu’attendez-vous encore ? Mettez-vous sur votre trente et un et partez à la découverte des hauts lieux typiquement belges de Maastricht.

À tantôt !