Vestiges romains, hauts lieux et récits

S’imprégner de culture romaine à Maastricht - Vestiges romains, hauts lieux et récits

Vous connaissiez peut-être déjà le riche passé romain de Maastricht. Mais saviez-vous que les vestiges de ce passé sont disséminés dans pratiquement toute la ville ? S’ils ne sont pas toujours visibles, les histoires qui les accompagnent n’en sont que plus spéciales. Découvrez les vestiges de cette ancienne civilisation, laissez libre cours à votre imagination et partez sur les traces des Romains à Maastricht.

CONSEIL ! Cela vous dit de voir de vos propres yeux les hauts lieux romains de Maastricht ? Dans ce cas, suivez cet itinéraire spécial et découvrez-les par vous-même !

Port, commerce et auberges

La ville de Maastricht est située sur la Via Belgica, l’ancienne route commerciale romaine reliant Boulogne-sur-Mer à Cologne, qui traversait le sud du Limbourg et donc Maastricht. Sur cette route, Maastricht était un endroit pour le moins particulier, où la Meuse, alors capricieuse, ne se laissait pas toujours traverser. Sèche en été et alimentée par les pluies en hiver, la Meuse de l'époque romaine n’était en effet pas le fleuve tranquille que nous connaissons aujourd’hui. Pour remédier à ce problème pendant l’hiver, les Romains ont décidé de construire un pont. Et c'est autour de ce lieu de passage qu’une colonie dynamique s’est alors progressivement développée. Par la suite, ce lieu s’est avéré être l’endroit idéal pour un port, des activités commerciales et des auberges. Le séjour des Romains dans cette région a finalement duré 400 ans environ.

Saviez-vous que... les Romains appelaient ce lieu de passage sur la Meuse « Trajectum ad Mosam » ? C’est de là que le nom de Maastricht a en fin de compte été dérivé.

« Trajectum ad Mosam »

Depuis le pont Sint Servaasbrug (« Aw brögk » en dialecte local), vous pouvez voir l'endroit où le pont romain s’est probablement dressé autrefois. Lors de travaux de dragage en 1964, des vestiges des piliers de ce pont ont en effet été retrouvés au fond de la Meuse. Ce n'est qu'alors qu’on a découvert l’emplacement réel du pont romain. Jusqu'alors, on avait toujours pensé que ce dernier avait été construit au même endroit que l'actuel « Aw brögk ». Sur le côté gauche de la Maaspromenade, vous pouvez voir une colonne avec un lion en pierre. Cette colonne rappelle l'emplacement de l'ancien pont romain. La tête de lion est une reproduction de la statue repêchée dans la Meuse, non loin de là. La tête originale peut être vue au Limburgs Museum à Venlo.

Saviez-vous que... des plongeurs vérifient régulièrement l'état des vestiges de ce pont ? Sous l’effet de l'érosion, ceux-ci sont en effet en train de se détériorer. Des mesures de protection sont actuellement à l’étude.

Christianisme et évêché

À l'époque romaine, les cendres des défunts étaient enterrées sur le Vrijthof, ainsi que des objets funéraires pour l'au-delà. Fait intéressant à savoir : c’est aux Romains que nous devons l’introduction du christianisme à Maastricht. Pendant la période romaine, Saint Servais, un de leurs évêques, a en effet déplacé le siège épiscopal de Tongres à Maastricht, faisant ainsi de Maastricht un évêché. À sa mort, il a été enterré selon la coutume romaine. Ses successeurs ont d’abord construit une chapelle sur sa tombe, qui est devenue plus tard la basilique Sint Servaasbasiliek – le bâtiment qui se dresse toujours majestueusement sur la place aujourd’hui.

Conseil : vous trouverez d'autres objets usuels et vestiges des bâtiments et sculptures au Bonnefantenmusem, au Centre Céramique et dans la basilique Sint Servaasbasiliek.

Petite place baptisée « Op de Thermen »

Le nom vous a peut-être déjà mis la puce à l'oreille... Comme toute colonie romaine digne de ce nom, la ville de Maastricht possédait ses propres thermes. Les vestiges de ceux-ci ont été retrouvés sur cette petite place lors de la rénovation de la rue voisine, appelée Stokstraat. Des carreaux de couleur ont été utilisés pour délimiter les contours de ces thermes dans les pavés. La zone située autour de cette place était le cœur même de la colonie romaine. Il y a probablement d'autres vestiges encore sous les bâtiments environnants. Imaginez tous ces trésors cachés qui n’attendent qu’à être découverts...

Cave musée Derlon

Il pourrait très bien s'agir du trésor romain le mieux préservé de Maastricht : la cave musée Museumkelder Derlon, située sur la place Onze Lieve Vrouweplein. En 1983, lors de travaux de rénovation, les vestiges d'un sanctuaire romain ont été découverts, notamment une place murée avec une colonne portant une statue de Jupiter. C'était un lieu où les Romains faisaient des sacrifices aux dieux qu'ils vénéraient. Suite à la découverte de ces vestiges, les plans de construction ont été immédiatement modifiés et la cave de l'hôtel a été transformée en musée. Must absolu, cette cave peut être visitée gratuitement.

Saviez-vous que... les plus gros blocs de pierre du castellum romain de Maastricht ont été utilisés pour la construction de la basilique Onze Lieve Vrouwebasiliek ? Vous pouvez les voir sur le côté droit de la façade avant du monument. Ce sont les dernières traces de la présence romaine encore visibles dans le paysage urbain actuel.

Cuisine romaine

Niveau culture romaine, Maastricht est « the place to be ». Mais ce n'est pas tout, c'est aussi la ville parfaite pour goûter et savourer, littéralement, le passé romain – dans le restaurant du Derlon Hotel par exemple, où vous trouverez diverses influences et ingrédients romains au menu. Ou encore au moulin De Bisschopsmolen, où le pain d’épeautre et la tarte typique du Limbourg sont préparés de manière traditionnelle, avec des ingrédients introduits par les Romains. Et n’oublions pas l’épicerie Adriaan de Smaakmaker, où vous trouverez un « Via Belgica Condimentum » – une compote de potiron, abricots, dattes, amandes et miel – autant d’ingrédients utilisés par le passé dans la cuisine romaine. Plus romain que cela, on ne fait pas !